Région : Les conséquences de nos actes et de notre gestion

Publié le 7 Mars 2010


Plus d'un millier de sauveteurs sont toujours à l'oeuvre en Charente-Maritime.
On se retrouve confrontés à des pollutions de fuites d'hydrocarbures souillant nos îles et de cadavres d'animaux un peu partout. Et tous ces domiciles ravagés, ces victimes et sinistrés !

 Nous ne pouvons  plus regarder naïvement nos villes, villages, notre littoral et nos marais désormais. Il ne s'agit pas seulement de beauté et de douceur de vivre,

Notre région méritait mieux que ce que nous en avons fait.
Aujourd'hui on en donne toute la mesure. 

Protection-nature 0476
    Protection-nature-0505.JPG


La région Poitou-Charentes n’est pas la première région écologique de France !
Première non plus en économie et ... encore moins en social !!!
Avez-vous lu  ce rapport ?  (calculs faits avant Xynthia... c'est dire la situation maintenant)

Environnement :
Zones sensibles aux nitrates : 81,3 %, nous sommes à la 16e place
Déchets par habitant et par an : 654 Kg, nous sommes encore à la 16e place

Economie :
Revenu par habitant en euros : 18 095, nous sommes à la 11e place
Taux de création d'entreprises : 6,94 % , nous sommes à la 12e place 
Taux de chomage : 9,1%; nous sommes à la 13e place.
Taux de RMIstes pour 1000 habitants: 15,21  ; nous sommes encore à la 13e place.

Social :
Médecins pour 1000 habitants : 289  nous sommes à la 15e place
Taux de diplomés : 31,6%; nous sommes à la 17e place
Places en crêche pour 1000 enfants : 84,63,  nous sommes à la 12e place
Création d'Associations : 1,04%;  nous sommes à la 9e place
Dépenses publiques régionales par habitant : 385 €, nous sommes à la 16e place.


Vous voyez qu'il n'y a rien de glorieux dans le bilan de notre région !

.

Rédigé par Fanal Safran

Publié dans #Charente-Maritime

Repost 0
Commenter cet article

Ventenac 07/03/2010 17:17


Pour l'instant, ceux qui y pensent sont traités d'irréalistes quand ils ne sont pas tout simplement ignorés. C'est hélas toujours l'argent qui anime. Le Capitalisme a encore de beaux jours devant
lui, l'environnement reçoit les miettes.


Fanal Safran 07/03/2010 18:00



Si on pouvait choisir enfin une autre voie qui permette d’envisager l’avenir de nos régions et de la planète avec optimisme sans pour autant faire des retours en arrière, sans
décroissance. C'est l'envie d'être responsable, écologique et solidaire qui peut faire la différence.
La tête de liste de notre département est Jean-Noël Debroise, Président de Génration Ecologie et c'est une chance pour nous qu'il soit de l'île de Ré. Au moins, lui, il est là.



Mirabelle 07/03/2010 16:43


C'est dramatique, les victimes innocentes de l'urbanisation à outrance ... et comme tu le dis, les animaux aussi sont touchés, des bonnes volontés peuvent là aussi aider :
http://www.adaf.fr/index.htm

En pensée avec vous tous
bien amicalement


Fanal Safran 07/03/2010 17:19


C'est tout qui est touché tu sais Mirabelle, tout;
Si on continue c'est un désastre tous les 10 ans. Ce n'est pas une question de climat pour moi, mais une gestion complète de notre environnement avec l'étude de "notre" climat et
d'adapter tout en tenant compte de la diversité des situations régionales.

Merci pour le lien, j'y vais de suite.
Bises et amitiés


Ventenac 07/03/2010 09:49



Bilan imparable Dany! Là, subitement, tempête aidant, on se dit qu'on aurait pu faire mieux... Bienvenue au club! Nous, région Languedoc-Roussillon, quand on fait la moyenne, nous sommes les
derniers


Finalement, quel que soit le parti, c'est assez lamentable! Et si nous ne changeons pas d'optique ni d'éthique, c'est vraiment le mur.


Bon dimanche quand même Dany!



Fanal Safran 07/03/2010 17:02


As-tu remarqué que c'est dans les régions dites "de douceur de vivre" que les erreurs flagrantes de gestion de la région sont à déplorer.

Qui pense à vouloir une région capable de se développer de façon durable où chacun puisse bien
vivre en préservant notre environnement ?
Bises Dominique
Dany