Sinistrés de Xynthia, manifestation mercredi 14 avril à 16h30

Publié le 14 Avril 2010

 

11h00 cliquez sur   dernières nouvelles 

 

 

Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir. Quoique...

 

boucholeurs---6-.JPG  boucholeurs---23-.JPG

         Tant que le village des Boucholeurs est debout, on peut le sauver.

C'est un village d'ostréiculteurs, pas un lieu simple de promenade, même si aujourd'hui elle est belle cette mer bleue. Les larmes sont-elles bleues, elles aussi ?

 

boucholeurs (21)

 

mercredi 14 avril à 16h30 devant la préfecture de La Rochelle
  
en soutien des associations de sinistrés

 

 

Cet apres-midi donc;

 

 

Et où en sommes-nous en fait article Sud-Ouest

 

le maire de Port-des-Barques Jacky Laugraud, donne sa démission, écoeuré et persuadé d'être victime d'un traitement à deux vitesses 

  

Le 12 avril, les conseillers généraux signent une motion à l'adresse du président de la République. Ils demandent que, "conformément à l'article L-561-1 du Code de l'environnement, l'ensemble des zonages actuellement élaborés fassent l'objet d'une étude et d'une estimation des moyens." Objectif : protéger plutôt que démolir 

 

 

François Fillon répond le 13 avril. Le premier ministre assure que les zonages ne seront pas remis en question. Ils sont à l'occasion rebaptisés "zones de solidarité"  

  

Les sinistrés

 Ils sont depuis la tempête, solidaires et mobilisés. Alors que les annonces sur le zonage en noir, orange et jaune, déferlent, près d'un millier d'entre eux ont manifesté ce week-end, à Fouras et aux Boucholeurs.

  

Les digues

Après leur destruction, les questions se multiplient à propos des digues

 

 

Ce que dit Maxime Bono chargé de la commission parlementaire.  

   

 "On a entendu beaucoup de choses à propos de ces relogements, des indemnisations. Mais ce que j'aurais voulu entendre de l'État, c'est qu'il s'engage à reloger les familles dans les conditions de confort et d'environnement équivalentes à celles qu'ils avaient avant. Je comprends que les personnes qui vivaient en bord de mer ne soient pas enthousiastes à l'idée de se retrouver n'importe où dans les terres. Ils vont le vivre comme un exil.

 

" Nous avons déjà travaillé avec Jean-Louis Léonard sur les terrains disponibles en CdA pour construire. Je ne sais pas où on va les trouver. Je suis partisan qu'on puisse déroger à la loi littoral pour les personnes sinistrées afin qu'on puisse leur construire des logements sur des zones jusqu'alors inconstructibles. Je trouve que ce ne serait que justice rendu pour des foyers durement touchés. Seul l'État peut en décider. Mais, il faut que cela se fasse rapidement

 

 

La loi du littoral !

On va raser des maisons qui tiennent debout depuis 200 ans face aux tempêtes pour déroger à la loi du littoral afin de construire !  

 

 

Charente-Marit-2 0356

 

 

  

 

Rédigé par Fanal Safran

Publié dans #Tempête

Repost 0
Commenter cet article

Hacène 16/04/2010 16:03



"Zones de solidarité" !!!!! L'art de nous prendre pour de vrais crétins. Borloo : ce ne sont pas des zones de destruction mais des zones de rachat et de solidarité. Bah oui, m'sieur Borloo, de
rachat pour détruire. C'est pas forcément illégitime dans tous les cas, mais c'est pas la peine d'essayer de noyer le poisson dans l'eau, ça marche pas. Quel cxxxxrd !



Fanal Safran 16/04/2010 19:39



Hier à la réunion, quand Jean-Louis Léonard en a parlé, éclats de rire dans la salle !!!



Hacène 16/04/2010 15:58



Encore une fois, la seule conclusion qui s'impose, c'est de constater l'amateurisme affligeant de ce gouvernement. Il est clair qu'il faut résister à ces prises de décisions sans concertation et
si contestables. Mais on ne le fera pas en adoptant forcément la strict point de vue opposé. Il est clair et net que nombre de maisons ont été construites là où il n'aurait jamais dû y en avoir.
Dans la mesure du possible, le mieux, pour ceux-là, est le déménagement.


Mais bien sûr d'accord avec le fait qu'il faut composer avec les faits. L'exemple de Paris est bon : il est clair et net qu'une inondation type 1910 est attendue (pour on ne sait quand). On ne va
pas raser pour autant le quart bas de la capitale !


Pour le fonds Barniers, mort de rire jaune : VIDÉO  



Fanal Safran 16/04/2010 19:38



j'étais hier soir à la réunion à Yves à la salle du Marouillet et c'est évident que certains veulent partir et aimeraient être en zone noire et d'autrres veulent alménager leur maison  et y
avoir une zone refuge par exemple.


Maturine (alias exilée) qui est en Egypte me fait toujours une belle revue de presse. Un lien :
http://www.poitiers.maville.com/actu/actudet.php?abo=1581554&serv=562100&idDoc=1334236&idCla=dep&utm_source=ofmnewsletter&utm_medium=lettredinformation&utm_campaign=actualiteville&xtor=EPR-300-[lettredinformationactualite]-20100416-[actualiteville]


Bises.



Bruno 15/04/2010 22:35



Bonsoir,


Je travaille à Paris et mon coeur est en Charente-Maritime. je connais la région depuis plus de quarante ans, mes grands-parents y vivaient à Angoulins sur Mer et ma joie d'enfant était d'aller à
la fête foraine de Châtelaiilon-Plage ou d'admirer les couchers de soleil sur la pointe du Chay.


J'ai acquis récemment une résidence secondaire à Châtelaillon-Plage et ma première visite est toujours pour le village des Boucholeurs, le seul village de la côte préservé du tourisme intensif et
au charme exceptionnel.


Mon seul rêve est de m'installer définitivement à Châtelaillon, mais il faut trouver du boulot, et ce n'est pas facile, passé cinquante ans.


Voilà, je serai à Chatel du 7 au 24 mai 2010 et bien plus souvent à l'avenir.


Je connais bien l'administration, notamment dans le cadre de mes luttes en tant que syndicaliste.


J'essaye de vous aider come je peux à distance et vous donnera un coup de main, dès que je serai sur place, si besoin est.


Tous mes amis, mes relais, ont été mobilisés.


A bientôt,


Bruno


 



Fanal Safran 16/04/2010 09:10



J'ai vu votre commentaire aussi sur le site de l'association Bruno.


Je vais faire un article sur la réunion d'hier soir. Vous pourrez donc le lire.


Bonne journée sur Paris donc.



Bruno 15/04/2010 21:06




"Pour ceux qui ne veulent pas de rachat amiable, « nous allons lancer une déclaration d'utilité publique sous le contrôle des tribunaux français et si nous considérons qu'il y a danger,
nous lancerons le processus d'expropriation et les tribunaux arbitreront », a précisé le secrétaire d'Etat au logement Benoist Apparu. « Si après enquête, on s'aperçoit que le
risque pour la vie des gens n'est pas avéré, bien évidemment, il n'y aura pas d'expropriation », a-t-il dit.



En complément à cette déclaration de membres du gouvernement et considérée comme une "avancée" par certains journalistes
dont Pujadas qui ne sont que des relais de la propagande gouvernementale, il faut savoir qu'il s'agit ni plus, ni moins, que de la procédure légale et réglementaire en matière d'expropriation
pour cause d'utilité publique: cf. lien ci-après :


http://cms.sictiam.fr/cms/30_adm06/upload/EXPROPRIATION%20POUR%20CAUSE%20DUTILITE%20PUBLIQUE.pdf



Non seulement, le gouvernement persiste dans ses choix de "zones noires" mais annonce qu'il lancera cette fameuse procédure d'expropriation pour cause d'utilité publique.



 



C'est un phénomène sans précédent en France, tant dans la façon de procéder, que dans la brutalité de l'annonce !



 



Le rôle des municipalités sera déterminant dans leur opposition à une telle pratique.



 



Bien à vous et courage!




Bruno



Fanal Safran 17/04/2010 08:34



Bonjour Bruno,


Je viens de voir que vous avez posté une lettre ouverte à un maire en commentaire. Il se trouve que ce blog est personnel, je suis responsable de tout ce qui est posté. Il m'est difficile de le
mettre en ligne sur Fanal. De plus ce ne serait pas efficace car la personnalité à qui vous écrivez cette lettre ouverte ne la lira pas sur mon petit blog.


 Peut-être pourriez-vous lui écrire dire directement ou par l'association ou par voie de presse. 


Bonne journée Bruno


Danielle



Bruno 15/04/2010 18:51



SARKOZY M’A TUER


Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Ministres et Secrétaires d’Etat, épargnez-nous vos visites incongrues et discours
scandaleux !


Respectez au moins la souffrance des personnes sinistrées !


Votre « solidarité », c’est la destruction de quartiers entiers, la négation de l’histoire et de l’âme de villages, le mépris des
populations concernées.


Les Bouchots ont résisté à Xynthia et à pire tempête. Ils sauront faire face à la bêtise humaine !



Fanal Safran 15/04/2010 21:42



Vous n'avez pas pu aller à la réunion Bruno ? A l'heure où vous avez posté votre commentaire, on en était à parler des études contradictoires par les experts... ( je me suis fait des fiches pour
rien oublier)