Polyphonie et amis

Publié le 10 Octobre 2009




I Muvrini, Pagny & 500 Choristes.





I Muvrini & Sting





I Muvrini & Stéphan Eicher:  "Un rêve pour vivre".


Un sognu pè campa

Un rêve pour vivre


 

J'ai peu de choses à donner

tellement peu à demander

je voulais seulement te dire

je voulais

je voulais seulement te dire

si peu suffira

juste l'aube qui est là-bas

une route, un chemin

un devenir

je cherche un rêve

un rêve

je cherche un rêve à n'en finir

comme l'un de ceux

que tu sais dire

je cherche un rêve à n'en finir

juste un rêve

un rêve

un rêve pour vivre






Rédigé par Fanal Safran

Publié dans #Fanal Jazz

Repost 0
Commenter cet article

al 08/11/2009 20:03


Bonsoir dany,
Désolé pour la méprise, il s'agit d'une erreur d'inattention. En ce qui concerne la corse, que ce soit au niveau du relief montagneux ou simplement des montalités, us et traditions, il ya de trop
forts points en communs. J'irai faire un tour sur le site bien entendu.Bon dimanche


Fanal Safran 08/11/2009 20:28


Il y en a beaucoup qui font la même chose
Belle soirée à toi Al, je mets ton blog dans mes favoris, donc à bientôt encore
Dany


al 08/11/2009 10:18


Bonjour,
je ne connaissais pas Muvrini, merci fanal et bon dimanche. 


Fanal Safran 08/11/2009 16:29


Bonjour Al,
Je suis vraiment contente de te trouver sur Fanal.  
Pour ce groupe on dit "I Muvrini". Les bouquetins en langue corse. Un symbol de l'authenticité corse. La polyphonie est née avec les chants des bergers.
Pour te donner une idée de la montagne corse, en voyant les vidéos du Djurdjura, il m'a ssemblé que c'est un peu le même paysage  . Je te donne ce lien pour mieux les connaitre : http://muvrini.com/

Fanal, c'est le nom de mon blog (comme un petit phare) et moi je suis Dany.
Donc bonne apès-midi Al,
Dany



philippe 11/10/2009 17:21


Super la chanson de Imurvini et de Pagny, j'aimai déjà les deux , donc ... je ne peux qu'apprécier


Fanal Safran 11/10/2009 18:36


J'ai beaucoup aimé moi aussi. Jean-François Bernadini de I Muvrini et Pagny, deux grands navigateurs comme l'était Brel. L'émotion et la force des mot passent bien.
Bonne soirée Philippe.
Dany


Fanal Safran 11/10/2009 09:44


Aghju poche cose à dà
cusi pocu à dumandà
ti vulia ghjustu di
ti vulia
ti vulia

Pè ritruvà i sogni.



MicheLLe 11/10/2009 08:01


Superbe...Chaque fois..c'est une intense émotion....j'aime les chants polyphoniques...qu'ils soient corses...basques...bretons
Oui...il suffit jsute d'une aube...du vent qui chante sur le sable de la dune....à partager
Bon dimanche...l'automne est bien là...


Fanal Safran 11/10/2009 09:53


C'est bien vrai. Mais on est sensible à l'émotion comme toi et moi ou non !
On me dit souvent que ce sont des chants d'hommes et que... déjà, non il y a des femmes aussi qui font des polyphonies maintenant. De plus les polyphonies corses ont été créées par des bergers.
Normal, il n'y a pas beaucoup de femmes à rester seules dans les montagnes.

Oui, il fait gris aujourd'hui. Pas un temps encore pour allumer la cheminée.
Bises Michelle,
Dany