Nina Simone, une Diva du Jazz

Publié le 4 Décembre 2009


De son vrai nom Eunice Kathleen Waymon, née le 21 février 1933 à Tryon, Caroline du Sud, décédée le 21 avril 2003 à Carry-le-Rouet (Bouches-du-Rhône).  Elle avait choisi la première partie de son pseudonyme en raison d'un amant latino-américain qu'elle affectionnait énormément et qui l'appelait niña (fille en espagnol) et la seconde partie de son pseudonyme en hommage à Simone Signoret.

S’il y eut une diva dans la musique noire des années 1960 à 1990, ce fut 
Nina Simone et personne d’autre. Vénérée par ses fans et par les musiciens qui lui reconnaissent un talent intimidant, elle était avant tout un personnage hors du commun, une activiste politique, une femme de tête et de colères. De « My Baby Just Cares For Me », qu’elle enregistre sur son premier album en 1958 et qui deviendra un hit planétaire trente ans plus tard, à ses chansons engagées, en passant par sa façon unique de faire siens les standards de la musique populaire, Nina Simone est une des figures les plus vitales de la musique du XXème siècle.
                                de Music-Story






Ain't got no ... I've got Life





Love or leave me





My Way





Why   The King of Love is dead;





I Put a spell on you





Ne me quitte pas





My Baby just Cares for me








Rédigé par Fanal Safran

Publié dans #Fanal Jazz

Repost 0
Commenter cet article

tartie 21/12/2009 19:36


merci beaucoup beaucoup pour cette video (my baby just cares) ! Fan depuis plus de 25 ans de nina simone, je n'avais jamais eu l'occasion de la visionner


Fanal Safran 22/12/2009 18:14


Et tu la créée en pâte à modeler ?
Bises et bonne soirée,
Dany


Briesing 06/12/2009 12:05


Merci pour la visite et le commentaire !
Je découvre ainsi ton espace et y trouve Nina Simone... fabuleuse chanteuse. merci !


Fanal Safran 06/12/2009 18:23


Jazz tous les vendredi sur Fanal
Autrement suis sur Haydn à poster dans la soirée.
A bientôt car ton blog est dans mes favoris.
Dany


Bernard Moutin 06/12/2009 11:38


J'aime beaucoup Nina Simone, mais aussi Billy Halliday


Fanal Safran 06/12/2009 18:21



Salut Bernard,
Je fais un article Jazz tous les vendredis. Je penserai à Billy Halliday une prochaine fois
Mais on va entrer en période de gospel.. bien-sur.
Je retourne voir tes photos sur Venise. C'est un coin de l'Italie que je ne connais pas. Suis plus allée souvent vers le Sud.
Bonne soirée,
Dany



MicheLLe 05/12/2009 11:32



Une voix eceptionnelle...une très grande dame...comment ne pas aimer et rester insensible..
Moi j'adore.....
merci je reviendrai écouter  tous les morceaux
Bon week-end
Kiss



Fanal Safran 05/12/2009 15:15



Oui, tu as raison, une très grande dame. A Carry le Rouet quand elles est décédée, deux tamoignages :
"Elle aimait la France et les Français. Je vous demande de ne pas laisser mourir son souvenir. Parlez d'elle, jouer sa musique", a demandé Lina Celeste (la fille de Nina Simone) avant d'entonner
un vibrant gospel a capella. "Ce n'était pas seulement une artiste. C'était aussi une combattante de la liberté", a déclaré Miriam Makeba, se souvenant notamment que Nina Simone avait défilé dans
les années 60 aux côtés de Martin Luther King pour la défense des droits civiques aux Etats-Unis.

Bises Michelle



Ventenac 05/12/2009 10:26



Une très grande dame  et une voix inoubliable. "I put a spell of you" restera parmi les plus belles chansons.


Mais pour "Ne me quitte pas", Jacques brel reste inégalable!


Bonne journée Danny et merci pour ces bons moments.



Fanal Safran 05/12/2009 15:06


Tout à fait d'accord avec toi, mais c'était en hommage à Brel justement qu'elle avait chanté "Ne me quitte pas" et à part sa version très sensible à la limite de la douleur comme elle le faisait
souvent , je n'ai aimé aucune autre version en dehors de brel, bien sur.
Bises à toi,
Dany