Le Caire: 6 heures derrière un Nikab pour Houda Belabd.

Publié le 24 Mars 2010


Je suis encore à lire cet article logo petit journal

de Houda BELABD (www.lepetitjournal.com - Le Caire - Alexandrie) jeudi 18 mars 2010

cliquez sur le logo du journal pou lire l'article en entier. Il sera en 6 épisodes.

Je pense qu'il faut lire, écouter et surtout entendre vraiment avant de prendre position. Je lis, car j'ai du mal à comprendre.
Mais ne jamais juger surtout... de quel droit d'ailleurs
.

Houda Delabd nous dit :-" Je me suis toujours interrogée sur les réactions de ces femmes face aux difficultés auxquelles elles sont confrontées au quotidien"


Suis-je transparente ou invisible?

Arrivée devant le guichet du métro, tout le monde me devance. Se sont-ils dit qu'une femme qui porte le Nikab n'a pas à se précipiter ? !

Ces femmes entièrement couvertes seraient-elles dans les regards des autres, sans vie, sans occupation et sans sentiment ? Je ne peux que répondre par l'affirmation à ces questions.


A la fin elle nous dit :

-"Evidemment, le tout est une question de place. Devant la corniche, il est tout à fait normal de croiser une nikabisée qui se promène avec son tourtereau, la main dans la main. Le romantisme peut-être islamique aussi... Ailleurs, devant les guichets des banques par exemple, la situation est totalement différente: ces femmes sont obligatoirement priées de soulever le voile qui cache leurs visages pour prouver l'authenticité avec la photo de la C.I.N.
A vrai dire, cacher son visage, dans un pays musulman ou pas, cela relève du parcours du combattant! Les plus farouches ont choisi l'option "at home"."


180px-Muslim woman in Yemen

Et ne pas le porter ? Est-ce aussi un parcours du combattant dans certains pays ?
Mais c'est un autre sujet.



Rédigé par Fanal Safran

Publié dans #protection de la famille

Repost 0
Commenter cet article

Houda Belabd 02/07/2010 22:01



Bonjour! Je suis Houda Belabd, l'auteur de cet article.


Merci pour votre intérêt, cela me fait énormément plaisir de voir que mon article a suscité tout ce débat.


Petite réctification: Quand je parle de déguisement, c'est bel et bien le cas. Je ne suis pas nikabisée, sinon je n'aurais jamais pu travailler avec un journal français:)


Deuxièmement, je ne suis pas Egyptienne, je vis chez les Pharaons depuis seulement un an. Je viens du Maroc, pays dans lequel le port du Nikab relève de l'incongru...


Mes amitiés.


Houda Belabd



Fanal Safran 03/07/2010 02:57



Que je suis heureuse de vous avoir sur Fanal !


J'ai bien cru que vous étiez Egyptienne tellement cet article était dans le ton. J'ai bien aimé. Je suis très partagée pour ce sujet. Je suis pour la liberté de comportement
vestimentaire et de plus en France les jeunes filles ou jeunes femmes qui le portent le font souvent pour avoir une impression d'identité, ou plus par défi. C'est plus grave quand les jeunes
filles arrivent du Maroc justement pour vivre des études à Paris et qu'un groupe de "grands-frères" les oblige à être voilées pour vivre dans l'immeuble où elles sont. L'idée est même
insupportable.


Alors ce sujet m'a bien plu,  ON osait enfin en parler vraiment et in-situ.


J'ai mis votre blog dans mes favoris, d'ailleurs j'y ai laissé un commentaire (Danielle17).


Donc à bientôt,


 Dany



scoobydu41 09/04/2010 20:33



tu as raison il ne faut jamais juger, je découvre ton blog et poursuit ma visite



Fanal Safran 09/04/2010 20:59



Cela va avec ma devise "pour un monde en partage et non en division".


Tu verras, il y a du jazz tous les vendredis. Bien d'autres musiques du monde où classique et j'ai créé une communauté "Humanisme" ; des associations se sont inscriptes comme une à Madagascar.


A bientôt car je retournerai sur ton blog. Viens me voir aussi ici autant que tu le veux,


Bises,


Dany



patriarch 24/03/2010 10:55


je pense que lorsque tu vas résider dans un autre pays, tu dois te conformer aux us et coutumes de ce pays.Certains pays musulman obligent bien les femmes occidentales à sortir voilées. Et même
essayes d'aller à la plage avec un simple slip de bain, même les hommes sont obligés de porter un genre de caleçon jusqu'au genoux.

C'est tout pour moi, rien d'autre, le voile ne me gêne pas !!!


Fanal Safran 24/03/2010 13:23


J'ai pas mal voyagé et vécu ailleurs et suis d'accord avec toi pour le respect des coutumes du pays qui où nous allons.

Mais j'ai l'impression que le sujet de l'article de cette journaliste Egyptienne n'est pas traité ainsi.C'est pas être pour où contre. C'est comment on le vit.  

Déjà elle est chez elle et pas dans un pays qu'elle visite. Elle a l'âge de ces jeunes filles aussi. Elle a voulu se mettre dans la situation de ces femmes qui portent le Nikab et vivre ce
qu'elles vivent. Elle a vu que même simplement aller dans le métro c'était galère.

J'attends les 4 autres articles à sortir, cela en vaut la peine je crois.

Un seul bémol à l'article et cela m'a sauté aux yeux : elle parle de "déguisement"; Le mot est choquant, mais c'est ainsi qu'elle le vit.