L. Subramaniam and Ambi Subramaniam : danse staccato des archets

Publié le 24 Octobre 2010

Deux violons électriques qui lancent  de longs glissandos méditatifs sur un fond de tambura, cascade de notes jouées crescendo avec les percussionnistes.

 

 

 

                                musique fleur-copie-1dialogue élégant et fusion de 2 talents.

                  

 

Rédigé par Fanal Safran

Publié dans #Ici ou d'Ailleurs

Repost 0
Commenter cet article

norge 28/10/2010 15:16



je n'y connais rien en musique, mais j'aime beaucoup la peinture


connais-tu Félix Trutat (un ami m'en a parlé)


on apprend plein de belles choses sur ton blog


merci de passer assidument sur mien


JJ



Fanal Safran 29/10/2010 08:48



Bonjour, bonjour,


Tutrat : portrait de femmes et très influencé par les peintres de Venise ? C'est du grand classissisme ça. Il est de Dijon ton ami ? car il semble que certaines de ses oeuvres soient dans les
musées bourguignons.


je connais surtout ce portrait


Belle journée à toi JJ.


Bises,


Dany


 






chevrette13 25/10/2010 23:03



bonsoir, nous venons juste de rentrer de voyage et cette musique me permet de garder un peu de chaleur ...merci de ton passage sur mon blog



Fanal Safran 26/10/2010 08:35



Et tu as L. Subramaniam avec Jean-Pierre Rampal à l'article précédent, je te le conseille.


Bonne rentrée alors petite Chevrette


Bises


Dany



Martine 24/10/2010 17:53



Ton billet précédent: dialogue entre deux maitres en aveugle.


Ici: le maitre qui guide et accompagne.


La relève semble assurée 


Bisous



Fanal Safran 24/10/2010 18:11



Merci Martine, effectivement je comprends l'expression" en aveugle" avec le tapis. C'est une merveille.


Oui le fils a un maître d'exeption et ai sur un bon chemin.


Je t'embrasse, belle soirée.


Dany