Balade à Saintes

Publié le 13 Novembre 2009


C'était le mois dernier, il faisait beau et les arbres avaient encore leurs feuilles.

La statue de Bernard de Palissy.


Site La France pittoresque:
(D'après un article paru en 1833)


S
'il est un exemple remarquable de ce que peut un homme de génie sans culture, mais armé d'une volonté ferme et persévérante, c'est sans contredit celui qui a été donné par Bernard Palissy, peintre, sculpteur, naturaliste, hydraulicien, et l'inventeur ou plutôt introducteur en France de la poterie de terre émaillée, connue depuis sous le nom de faïence.


L
e génie actif de Palissy ne s'arrêta pas à cette découverte : il embrassa avec succès d'autres branches de connaissances. Guidé seulement par les diverses observations que ses essais sur les terres et les émaux lui avaient donné occasion de faire, sans aucune notion du grec ni du latin, il parvint à donner dans Paris même, en présence des plus habiles physiciens de son temps, un cours d'histoire naturelle, dans lequel, avec une sagacité d'instinct en partie confirmée depuis par les nouvelles observations de la science, il exposa ses idées sur toutes les espèces de terres et d'eaux, de rivières, fontaines et puits ; il y examina les sources d'eaux salées et minérales, les montagnes, les stalactites, les argiles, les marnes, les métaux et les fossiles.


I
l ne manquait à toutes les illustrations de Palissy que la persécution : l'édit contre les protestants, rendu en 1559 à Ecouen par Henri II, la lui apporta. Attaché à la religion réformée, Palissy fut traîné en prison, d'où il ne serait sorti que pour marcher au supplice, si le connétable de Montmorency, son protecteur, n'eût promptement présenté un placet à la reine-mère, qui obtint du roi l'ordre de lui rendre la liberté.


B
ernard Palissy, après avoir consigné ses observations scientifiques dans divers ouvrages, remarquables par la naïveté et la lucidité de leur rédaction, mourut à l'âge de quatre-vingt-dix ans, honoré et estimé de tous les gens de bien de son époque. La misère qui avait présidé aux commencements de sa vie de travail et de recherches, lui avait fait adopter pour devise : « Povreté empêche les bons espritz de parvenir ».



Rédigé par Fanal Safran

Publié dans #Charente-Maritime

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Muad Dib 15/11/2009 08:25


Coucou Fanal Safran, c'est une très jolie photo.
Gros bisous et très bon dimanche,



Fanal Safran 15/11/2009 09:05


Tu as vu ce soleil couchant sur la statue ? J'ai pensé tout de suite que ce serait bien pour ta communauté.
Bon dimanche à toi. Bizzz aussi
Dany


le Pierrot 14/11/2009 05:44


Un grand homme qui finit dans la misère. Il brulait ses meubles vers la fin, pour se chauffer...c'est mon prof d'histoire qui m'a appris cela à l'école...bon week end à toi, merci de ton passage
chez moi...


Fanal Safran 14/11/2009 09:13


Il a surtout commencé dans la misère et comme tu le dis à cause de sa passion:
Bonne journée Pierrot.
Dany








patriarch 13/11/2009 20:54


j'y suis allé en 41, j'étais évacué à Rochefort pendants la guerre !! Je ne connaissais pas la bigraphie de cet homme, merci !!


Bonne soirée.


Fanal Safran 14/11/2009 09:06


Si il avait eu les moyen de faire des études, cela aura été un génie.
Comme ville, Saintes est beaucoup plus agréable que Rochefort... il me semble
Belle journée Walter...
Dany