Mes sabots aux pieds

Publié le 14 Septembre 2009


Suis toujours en Vendée.  Les campagnes ne sont plus les mêmes. Il est difficile d'imaginer l'âpre vie rurale des années 1800.  La population des villages que je traverse était essentiellement faite de journaliers qui travaillaient dans des fermes que 220 jours par an, 160 jours pour les femmes.

La main d'oeuvre dans le textile prend une place importante et très vite plusieurs familles s'adonnent à cet artisanat devenant tisserands pour les toiles de Cholet, mais installés chez eux, indépendants. 

Connaissez-vous la collection  "Voyage en France, Ardouin-Dumazet" ?
Cadeau : un extrait de "De Vendée en Beauce".

Deuxième édition ; 1908. Berger-Levrault & Cie, Editeurs.

Page 130-131. Les marais de la Sèvre Niortaise

Le train m’a laissé ce matin sur le quai de la gare de Nieul, à l’endroit où la Plaine poitevine, aux larges et monotones horizons, s’abaisse vers la petite rivière d’Autise, dont les eaux se perdent en des gouffres, pour aller sortir de nouveau en fontaines puissantes. Un chemin tracé à travers la Plaine conduit près des sources, à la marge de l’immense région de terres mouillées, couvertes d’arbres, sillonnées de canaux si nombreux que l’on ne saurait en faire le compte. Au milieu de ces marais surgit une terre de cultures, avec des ruines, des flèches d’églises, des moulins à vent, telle une île au milieu d’une mer de verdure.

 

 

Ce fut bien une île jadis et les habitants l’appellent encore île de Maillezais ; quand l’hiver a été pluvieux, les terres basses se couvrent d’eau; tout autour du petit massif, un lac se forme, d’où émergent seulement les talus formés par les terres extraites des fossés et des canaux, sur lesquels courent les chemins.


 

Revenons à notre époque, ou presque.. quelques photos du moulin de la Meunerie de Nieul-sur-l'Autise. Je vais y chercher ma farine pour faire du pain avant la fermeture de la boutique fin septembre. L'autise est à sec en ce moment, mais on nous annonce des pluies. L'automne arrive, les jours sont déjà bien plus courts, ne trouvez-vous pas ?


 


   


C'est le lit de l'Autise...  ci-dessous, c'est à Maillezais. 






              le chat du meunier... très utile dans un moulin ! 

                                    A bientôt ....        


Rédigé par Fanal Safran

Publié dans #Régions

Repost 0
Commenter cet article

channig 14/09/2009 14:39

Je crois que l'eau va être la bienvenue un peu partout !!!! pourtant on en aura vite marre de ce temps d'hiver..... profitons en donc !!!!Bonne après-midi et bises 

Fanal Safran 14/09/2009 15:33


La terre est très sèche et l'eau va ruisseler.
J'ai vu hier une très ancienne rue avec rigoles pavées pour l'écoulement des eaux pluviales. Cela va servir
Bises et amitiés,
Dany


exilee 14/09/2009 12:20

Waouh,c'est beau!Merci de me faire re-visiter ces lieux .

Fanal Safran 14/09/2009 13:06


Et tes photos d'Egypte ?
Bisous
Dany


patriarch 14/09/2009 10:25

je me souviens aussi que certaines familles confectionnaient les boites de fromage en bois. Elles recevaient les matériaux et devaient les assembler. Elles étaient payées à la boite !!Bonne journée.

Fanal Safran 14/09/2009 11:25


Une main-d'oeuvre abondante mais peu retribuée, c'est la source principale de l'indigence.
C'était avec quel bois les boites ?

Au moment où je reçois ton commentaire je suis dans mes archives. J'en ai fait des copies pour les avoir tout au long de mes recherches, indications et plans en mains.

Un papier d'importance dans une commune " L'ouverture de l'école des filles a-t-elle été positive" ! Le résultat témoigne à la fois de la volonté d'instruire les petits bien jeunes et, disons, de
la compréhension par les parents pour une instruction pas toujours réservée aux seuls garçons. Les lois scolaires de Jules Ferry ne seront appliquées qu'à partir de 1881-1883.


nicolek 14/09/2009 07:28

et oui malgré le beau temps qui continue on voit que l'été touche à sa fin ......bisous  nicole

Fanal Safran 14/09/2009 08:23



J'aime beaucoup moins, car suis du matin.. et il fait nuit très longtemps;
On a un vent d'est ici en ce moment. La Vendée est le pays des moulins, à eau et à vent. J'en ai vu un autre qui est en restauration. Je reviendrai le voir fini pour les photos.
Bises à toi Nicole et bonne journée.
Dany