Fours à chaux de Vendée

Publié le 11 Septembre 2009

 



 

 

En Vendée, le calcaire était souvent tiré du Jurassique moyen du bassin de Chantonnay.
 

Le charbon était extrait d’une étroite bande houillère qui va de Saint-Laurs (Deux-Sèvres) au lac de Grand-Lieu (Loire-Atlantique) et passe par Chantonnay et Faymoreau.





Ces fours ont été construits vers 1860 par la Société des Houillières et Verreries de la Vendée. Cet ensemble est l'un des plus curieux du patrimoine chaufournier vendéen.
Chaque fourneau est à 2 niveaux. Les deux cuves inférieures, noyées dans un même massif, sont surmontées chacune d'une cuve plus petite.

L'exploitation a cessé vers 1914.


 

Rédigé par Fanal Safran

Publié dans #Histoire, actualités

Repost 0
Commenter cet article

Muad' Dib 12/09/2009 18:20

Coucou Fanal Safran, je ne connaissais pas ces fours et pourtant.Merci pour cette agréable découverte.Bonne soirée,Muad' Dib: http://muad-statues.over-blog.com/

Fanal Safran 13/09/2009 01:54


Ce ne sont pas des statues pour la communauté de musée à ciel ouvert, mais j'ai trouvé que cela faisait tout autant parti du patrimoine;
A une autre fois,
Danielle


Hacène 12/09/2009 12:26

Impressionnant en effet ! Et plutôt en bon état. Suis jamais allé dans ce coin de Vendée, département que j'aime pourtant. Aaaah la forêt de Mervent... Le village de Vouvant... Ce qu'il reste du bocage...J'aime bien ton histoire d'horloge ! C'est émouvant. Et l'évocation de l'arbre de la cour d'école aussi. J'aime voir de vieux arbres et me dire que tel ou tel était déjà bien grand à la prise de la Bastille. Je rêve d'aller en Californie, voir les séquoias (les deux espèces) et les pins bristlecone (certains ont plusieurs millénaires).

Fanal Safran 12/09/2009 13:10


Cette horloge, je l'ai entendue toute mon enfance... et elle finissait coupée aux pieds dans le garage de mes parents avec le mécanisme ailleurs; J'en étais malade.
Un jour j'ai osé demander à ma mère ce qu'elle allait en faire.. "elle est foutue" me disait-elle... c'était impossible à entendre.
Mon père m'a aidé, le coffre est rentré dans notre plaine d'Aunis sur le toit de la voiture et le mécanisme a été démonté mis dans le pétrole et remonté. Il y a toute l'explication sur internet. Il
faut dire qu'aucune pièce n'était cassée.
Décapée au coton-tige, et un restaurateur de meubles anciens de mon  village m'a préparé un vernis à l'ancienne dans un bocal à confiture..(a pas voulu me donner la recette) et j'ai pu la
revernir; Le balancier, pareil. Il partait en petits morceaux. Ai consolidé le tout avec une résine à l'arrière et ai redoré à l'or fin les motifs qui doivent rester or. Le bronze en dessous
s'oxyde à nouveau avec les années donnant du relief au décor. Et il me fallait mettre le balancier au poids normal pour le mécanisme. Papa m'avait dit de prendre des plombs de pêche (sacré
Chti-bricoleur) pour avoir une avancée des aiguilles qui corresponde à ce qu'il faut.

Il a fallu 6 mois ! et elle marche mieux qu'aucune autre montre ou pendule de la maison.



patriarch 12/09/2009 09:38

Pendant mes grandes vacances, je travaillais au four-à chaud de Billemont près de Verdun, à la carrière. Non pas comme carrier, mais accrocheur. je descendais les wagonnets et les remontais avec un treuil électrique.

Fanal Safran 12/09/2009 10:17



C'était du calcaire à gryphées ? Le calcaire gris est une bonne pierre à chaux.

Pendant quelques jours je vais poster de la musique (serais un peu absente) et vais essayer de te trouver de la musique italienne
Belle journée,
Danielle



nicolek 12/09/2009 08:07

ah c'est super dis donc,j'adore les recherches généalogiquesbisous   nicole

Fanal Safran 12/09/2009 08:42


J'ai fait mon arbre depuis longtemps, c'est les lieux, les métiers que je recherche maintenant. Penser qu'un arbre a vu ton arrière-grand-père dans la cour de récréation par exemple... et suis
toujours émue de voir les petits apprendre à lire l'heure sur le cadran de la comtoise de leur... arrière-arrière-arrière-arrière .... grand-mère comme elle l'a fait aussi. Car je l'ai restaurée,
c'est elle que tu vois sur le côté quand je poste une recette. C'est une bonne vieille horloge de campagne. Cadeau de mariage en 1862.
Bisous Nicole.


Ventenac 11/09/2009 23:25

Ils sont énorrrmes!
Nous en avons aussi, dans le département de l'Aude, mais bien petits et en ruine...

Fanal Safran 12/09/2009 08:12


Alors il faudrait prendre en photo les ruines pendant qu'elles sont encore debout;
L'histoire d'un pays, ce n'est pas que les grands noms, mais ses villages et les populations qui se sont installées chez nous aussi avec leurs métiers, leurs cultures. Et de cette histoire,
les héros sont peut-être nos ancètres .

Belle journée à toi, amitiés
Danielle