Mémoire d'un été

Publié le 22 Juillet 2009



Plus grands sont les amours, plus courte est la mémoire,

Vous l’aviez oublié, nous en sommes tous là ;

Le cœur le plus aimant n’est qu’une vaste armoire,

On fait deux tours et puis voilà.

 

( Les cerisiers.  Alphonse Daudet )





Rédigé par Fanal Safran

Publié dans #Musique

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Martine 24/07/2009 21:38

Le large, ou autre, une partie de ma vie aucun blues à l'ame de ma part, un simple désir de retour à certaines sources. No comment pour Clapton, enfin pas ce que j'écouterai sous les voiles ou perdu au sein des crissements des cordages. Biz :) 

Martine 24/07/2009 20:52

Du Prévert chez Cortisone, Si bien nommé(e) voui suis allergique ! aussi clin d'oeil sympa mais cortisone  Prévert et soleil , sans évoquer Beethoven, qui était sourd, vraiment je m'interroge sur cette thérapie...Euh je crois que je vais prendre l'air du large, biz Danielle et merci pour toutes ces poésies diverses et variées, ah Miserere!

Fanal Safran 24/07/2009 21:19



Il te faut un autre programme ce soir, celà se sent.
Et si tu écoutais du Clapton ? C'est Michel qui a lancé le thème de la soirée et cela continue sur Fanal. Et le blues, Martine, qu'en musique, pas au coeur !
 Bisous et bon WE.
Dany


 



Cortisone 24/07/2009 19:43

Oui on se dit "tu" !Bon week end à te lire très viteCortisone.

Fanal Safran 24/07/2009 21:16


Bye, à bientôt
Dany


Cortisone 24/07/2009 12:23

Merci pour ce merveilleux moment.Tout comme vous je me balade dans mes souvenirs, cette mémoire vive.

Fanal Safran 24/07/2009 12:35


j'arrive de ton blog; (on se dit "tu"?)
Ainsi toi aussi tu as la mémoire avec les senteurs des chemins, de la campagne, des fleurs. Et un poème de Prevert pour ton portrait : superbe, tu es comme tu es !

Belle journée à toi, Cortisone.
Dany


Martine 23/07/2009 15:37

Magnifique montage :)Dommage le poème n'est pas complet , je souhaiterais le prolonger avec deux citations de Jacques Prévert:«La vie est une cerise La mort est un noyau L'amour un cerisier.»«L'amour est clair comme le jour, l'amour est simple comme le bonjour, l'amour est nu comme la main, c'est ton amour et le mien...»Et puis autre résonnance de Daudet: miserere de l'amour.Bonne journée, et merci pour tes billets, toujours un régal

Fanal Safran 23/07/2009 16:07


J'ai choisi le passage qui allait avec ma propre rêverie du moment,  ce n'est pas souvent que j'ai des moments romantiques  

Tu veux un autre bout du poême ? Je te préviens, le reste est chou !



Vous souvient-il un peu de ce que vous disiez
Mignone au temps des cerisiers ?


Ce qui tombait du bout de votre lèvre
rose,


Et que vous chantiez, ô mon doux bengali,


Vous l’avez oublié, c’était si peu de chose,*
Et pourtant, c’était bien joli.


 


Mais moi je me souviens (et n’en soyez pas
surprise)


Je  me
souviens pour vous de ce que vous disiez,


Vous disiez (à quoi bon rougir ?) ..donc vous
disiez…


Que vous aimez fort la cerise,


La cerise et les cerisiers.