A D L E

Publié le 9 Juin 2009



Le décompte précis doit encore être affiné mais on peut tabler sur un groupe d'approximativement 85 membres.

 

Les eurodéputés démocrates et libéraux seront représentés au nouveau Parlement européen dans une proportion équivalente à celle de la précédente législature,  après les élections de ce week-end, avec environ 12% des sièges. Le décompte précis doit encore être affiné mais on peut tabler sur un groupe d'approximativement 85 membres. Faute de groupe majoritaire à lui seul au Parlement européen, l'Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe confirme ainsi son rôle de faiseur de roi dans l'hémicycle.

Graham WATSON, président sortant de l'ADLE, a plaidé aujourd'hui pour une nouvelle donne politique au Parlement européen qui donnerait du sens au vote des électeurs.

"Pluto
̂t que d'obéir à la vieille logique de l'accord technique entre droite et gauche, le Parlement ferait mieux de former une majorité politique et idéologique basée sur un programme d'action clair qui guidera notre travail au cours de la législature qui s'ouvre".

"Les électeurs, en s'abstenant massivement, ont à nouveau exprimé un désenchantement vis à vis de la politique européenne du Parlement dont le prochain président  devra rapidement prendre la mesure. Ce sera le leitmotiv de ma campagne pour la présidence du Parlement au cours des prochaines semaines"

"Ces scrutins reflètent l'issue de 27 campagnes nationales différentes pluto
̂t que le résultat d'une campagne européenne. Les électeurs se sont avant tout déterminés en fonction d'enjeux nationaux, comme la sanction ou le soutien à un gouvernement  ou encore en réponse à un débat domestique particulier. Il est dommage que nous ayons manqué l'opportunité d'une campagne politique pan-européenne sur la substance de notre travail".

"Je regrette enfin profondément l'élection d'un certain nombre d'extrémistes de droite qui préconisent des valeurs d'intolérance et de haine à  l'encontre des étrangers, et profèrent  des anathèmes contre  le modèle européen que nous essayons de construire. Je ne doute pas que leur incohérence et leurs divisions internes les empe
̂cheront de diffuser efficacement  leurs idées".



Rédigé par Fanal Safran

Publié dans #Europe

Repost 0
Commenter cet article