Visite sous haute surveillance pour Fillon

Publié le 23 Mai 2009

 jeuneafrique.com/depeche_afp

François Fillon a effectué samedi une visite sous haute surveillance dans le sud du Nigeria, région en proie à une lutte armée, qui s'est achevée sur une plateforme pétrolière du groupe Total.

Accompagné d'une escorte policière et militaire comptant plusieurs dizaines d'hommes très lourdement armée, équipés de véhicules blindés légers, le Premier ministre a d'abord visité un chantier naval français à Onné, porte maritime de la ville de Port Harcourt, dans le delta du Niger.

"Le delta du Niger est une région stratégique", une "zone économique majeure", a déclaré François Fillon, qui la veille avait proposé l'assistance de la France à l'armée nigériane pour aider à sécuriser cette zone où Total réalise 15% de sa production pétrolière en Afrique.

Secouée par un regain de violences depuis environ une semaine, notamment de la part du Mouvement pour l'émancipation du delta du Niger (Mend), la région est aussi victime d'actes de brigandages et de piratages fréquents, visant en priorité les intérêts pétroliers.

Accompagné du PDG de Total Christophe de Margerie, François Fillon a terminé sa visite par une transport sur la plateforme pétrolière d'Akpo, à quelque 110 km des côtes, un ouvrage de 6 milliards de dollars puisant le pétrole à très grande profondeur, entre 3. 000 et 3. 800 mètres sous le niveau de la mer.

"C'est pour moi l'occasion de venir rendre hommage à une très grande entreprise française", a-t-il déclaré.

Interrogé sur le fait de savoir si ce déplacement n'était pas "une opération de communication pour Total", il a rejeté ce "sport national français qui est de dénigrer les grandes entreprises qui sont la force de la France".


                                                      ... !




Rédigé par Fanal Safran

Publié dans #Histoire, actualités

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article