Soudan: François Bayrou redoute des "massacres"

Publié le 6 Mars 2009

La décision du Soudan d’expulser une dizaine d’organisation humanitaire du Darfour inquiète François Bayrou.


Le président soudanais Omar el-Béchir, objet d'un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale, s'est joint à une grande manifestation de soutien à sa cause à Khartoum, a constaté un journaliste de l'AFP sur place.

Des témoins ont affirmé que la sécurité a été renforcée aux alentours des ambassades étrangères.  

 

La Cour pénale internationale (CPI) a annoncé avoir délivré un mandat d'arrêt contre le président soudanais Omar el-Béchir pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité au Darfour, sans retenir le chef d'accusation de génocide. ( région de l'ouest du Soudan en proie à un conflit complexe à l'origine de 300. 000 morts selon l'ONU. Khartoum chiffre à 10. 000 le nombre de décès liés aux combats )


Environ 35.000 civils ont été tués lors d'attaques de leurs villages par l'armée soudanaise, appuyée par des milices pro-gouvernementales janjawid. Le conflit a déplacé 2,7 millions de personnes et 100.000 personnes "ont péri de mort lente" dans des camps, de faim et de maladie, selon M. Moreno-Ocampo.

Le président Béchir a répété à plusieurs reprises au cours des derniers mois que la CPI résultait d'un "complot 100% sioniste" visant à déstabiliser le Soudan


Rédigé par Fanal Safran

Publié dans #Humanistes

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article